• da
  • en
  • de
  • it
  • sv
  • fr

Fertilité et mode de vie

La fertilité

Durant la consultation initiale, qui a lieu avant l’insémination ou la FIV, nous aborderons, entre autres, les sujets de la qualité de vie et de la fertilité. La fertilité se mesure en calculant le temps écoulé entre le moment ou l’on décide de faire un enfant et le début effectif de la grossesse. La durée de cette période varie d’un couple à l’autre et augmente en général avec l’âge. Cependant, d’autres facteurs, tels que la qualité de vie ou la prise d’excitants, peuvent également avoir une influence sur la durée de cette période.

Fertilité et qualité de vie

Durant la discussion précédant l’insémination ou la FIV, nous aborderons entre autres avec vous le sujet de la fertilité et de la qualité de vie. La fertilité se mesure en calculant le temps écoulé entre la décision de faire un enfant et le début effectif de la grossesse. Cette période varie d’un couple à l’autre et augmente généralement avec l’âge. D’autres facteurs, tels que la qualité de vie ou la prise d’excitants, peuvent influer sur la durée de cette période

La qualité de vie influe sur la fertilité et de nombreuses études montrent qu’une alimentation équilibrée en vitamines et l’exercice physique augmentent la fertilité, alors que la prise d’excitant aurait un effet négatif. La qualité de vie inclue à la fois les choix délibérés et les habitudes de vie, telles que la consommation de tabac ou le régime alimentaire, ayant un effet sur la fertilité.

Nous savons combien il est difficile de changer ses habitudes. Notre rôle n’est pas de faire la morale mais plutôt d’apporter informations et soutien afin d’augmenter la fertilité.

Fertilité et alcool

En 2001, le Statens Serum Institut (SSI) danois a réalisé une étude sur la fertilité, montrant que la fertilité des femmes ayant une consommation faible ou modérée d’alcool n’est pas inférieure à celles des femmes qui n’en consomment pas. Une consommation faible va de 0,5 à 2 verres par semaine et une consommation modérée de 2,5 à 14 verres par semaine.

Il existe peu d’études disponibles sur le rapport entre alcool et fertilité. S’il ne vaut mieux pas généraliser en se basant sur une seule étude, nous conseillons cependant aux femmes de surveiller leur consommation d’alcool avant et pendant la grossesse.

Le Statens Serum Institut a également réalisé une étude portant sur les effets de la consommation d’alcool durant la grossesse sur les naissances prématurées et les avortements spontanés. Cette étude révèle qu’une consommation supérieure à 7 verres par semaines multiplie par deux le risque de naissance prématurée ou d’avortement spontané. Ce risque n’est cependant pas augmenté chez les femmes consommant moins de 4 verres d’alcool par semaine.

Références

Katrine Albertsen, Anne-Marie Nybo Andersen, Jørn Olsen, et Morten Grønbæk. Alcohol Consumption during Pregnancy and the Risk of Preterm Delivery. Am J Epidemiol. 2004 ; 159:155-161

Fertilité et caféine

Beaucoup de personnes boivent du café, car la caféine a un effet stimulant. On la trouve non seulement dans le café mais aussi dans le thé, le cacao, le cola, le chocolat et les boissons énergisantes contenant du guarana et du maté. Il ne suffit donc pas d’éviter le café pour ramener sa consommation de caféine à zéro.De nombreuses recherches ont été menées sur les effets de la caféine sur l’organisme. Pour ce qui est de la fertilité, plusieurs études montrent qu’une consommation supérieure à 300 mg de caféine par jour, soit l’équivalent de 4 à 6 tasses de café, réduit de 35 % la fertilité.

En plus de la caféine, le café contient de nombreuses autres substances, dont certaines empêchant l’assimilation des vitamines. C’est la raison pour laquelle nous recommandons aux femmes de limiter le plus possible leur consommation de café, car les vitamines jouent un rôle essentiel sur la fertilité.

Référence

Effects of caffeine on human health. Nawrot P, Jordan S, Eastwood J, Rotstein J, Hugenholtz A, Feeley M. Toxicological Evaluation Section, Chemical Health Hazard Assessment Division, Bureau of Chemical Safety, Food Directorate, Health Canada, Tunney’s Pasture, PL 2204D1, Ottawa, Ontario, Canada K1A 0L2. 2003.

Fertilité et tabac

On ne le dira jamais assez : le tabac est mauvais pour la santé. Afin d’augmenter la fertilité, nous recommandons d’arrêter de fumer avant d’entamer le processus d’insémination, ou tout au moins de diminuer de manière significative la consommation de tabac.

Bien que le désir d’enfant constitue un réel facteur de motivation, arrêter de fumer peut sembler impossible. Lors de la première consultation avec la sage femme, celle-ci vous aidera à établir un programme destiné à limiter votre consommation de tabac. L’acupuncture peut également aider et nous vous orienterons pour cela vers un(e) spécialiste en acupuncture.

Effet des vitamines et de l’acide folique sur la fertilité

Le Danish National Food Institute et le Danish National Board of Health conseillent aux femmes qui désirent être enceintes la prise quotidienne d’un comprimé de 400 microgrammes d’acide folique. L’acide folique appartient au groupe des vitamines B et limite le risque de malformations de la moelle épinière chez l’embryon. Le tube neural, qui se développe dans les 22 à 29 jours qui suivent la fécondation, soit souvent avant la constatation de la grossesse, forme progressivement la mœlle épinière et le cerveau. Il est conseillé de prendre de l’acide folique jusqu’au 12e mois de grossesse.

Cette prise d’acide folique est recommandée même pour les femmes ayant un régime alimentaire équilibré contenant déjà les vitamines nécessaires. L’acide folique s’achète en pharmacie, en quantité couvrant les besoins avant et pendant la grossesse.

Poids et fertilité

La prise de poids entraîne une baisse de la fertilité, car la présence de tissus adipeux perturbe le système hormonal et notamment les hormones régulant le cycle menstruel. Le surpoids, tout comme une forte perte de poids, peut engendrer un arrêt de la menstruation (règles). Le surpoids augmente également le risque d’avortement spontané.

Le surpoids se calcule de différentes manières, notamment grâce à l’Indice de Masse Corporelle. L’IMC est un ratio poids / taille. Le poids (exprimé en kilos) est divisé par le carré de la taille (exprimée en mètres).

  • Poids normal : IMC de 19 à 24
  • Léger surpoids : IMC de 25 à 29
  • Surpoids sérieux : IMC de 30 et plus

Si vous êtes en surpoids et désirez améliorer votre fertilité, nous vous conseillons de consulter un(e) spécialiste qui établira un régime alimentaire et un programme d’exercice adapté à votre situation. Notre diététicienne peut également vous aider à mettre en place un régime alimentaire et un programme d’exercice physique réalistes afin d’optimiser votre fertilité.

infos pratiques

Vitanova
Vester Voldgade 106,3
DK-1552 DK-1552 København V
+45 33 33 71 01
+45 33 33 72 01
info@vitanova.dk

Il ya un ascenseur dans le bâtiment.

Heures d'ouverture

Lundi: 8h00 à 15h30
Mardi: 8h00 à 15h30
Mercredi: 8h00 à 15h30
Jeudi: 8h00 à 15h30
Vendredi: 8h00 à 12h00
Samedi: 8h00 â 12h00
Dimanche: 8h00 à 12h00

Nous sommes ouverts tous les jours, toute l'année.

navigation rapide

nous trouver